À Châteaudun, Éric Zemmour brosse le monde rural dans le sens du poil

Le candidat à la présidentielle a réuni plusieurs centaines de militants et sympathisants ce vendredi soir, à Châteaudun à l’occasion de son meeting régional de campagne. Il y a dit son attachement à la ruralité et aux Français implantés en périphérie des grandes villes.
Par Mourad Guichard
10 janvier 2022
Éric Zemmour en meeting à Châteaudun vendredi 8 janvier 2022. M. Gch / POLITICA
Éric Zemmour en meeting à Châteaudun vendredi 8 janvier 2022. M. Gch / POLITICA

Cette article à récemment été mis à jour le 14 janvier 2022

En réunissant quelque 1300 à 1500 supporters, ce vendredi 7 janvier au Crystal de Châteaudun (Eure-et-Loir), Éric Zemmour a plutôt réussi son pari. Plutôt, car il s’agissait là d’un rassemblement d’ampleur régionale réunissant également des partisans d’Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher ou encore du Loiret. De retour de ses vacances aux Antilles, le candidat au teint hâlé est venu évoquer son attachement indéfectible au monde rural et à la France périphérique, opposant ces entités aux élites parisiennes, au diktat de Bruxelles et à la mondialisation.

« Ils n’ont pas voulu voir le formidable atout économique de nos territoires, ils n’ont pas su faire de la campagne française un levier de sa puissance, ils n’ont pas voulu préserver son art de vivre. Ils ont préféré oublier et vous oublier », a affirmé le candidat identitaire face à un public massé dans la salle surchauffée. Parmi ses mesures pour la ruralité, M. Zemmour a dit souhaiter mettre fin à l’implantation de nouvelles éoliennes sur l’ensemble du territoire, jugeant ces dernières laides, bruyantes et peu efficaces. Il a aussi promis la suppression de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) qui « force » selon lui les maires et « enlaidit nos villages ». Mais loi qui encourage essentiellement la construction de logements sociaux. Il a, dans une même logique, appelé à rediriger les fonds dévolus à la politique de la Ville vers le monde rural. Ceci sans évoquer la moindre compensation pour les 5,4 millions d’habitants des 1514 quartiers prioritaires.

Lire aussi
Au menu de « Reconquête Loiret », du rififi et des luttes de pouvoir

Eric Zemmour a de même plaidé pour le retour au cumul des mandats, permettant à un député d’être également maire, afin de combattre, ce qu’il a qualifié d’effet « hors sol » du mandat unique. Après avoir longuement brossé le monde rural et périphérique dans le sens du poil avec des formules parfois grandiloquentes, le candidat d’extrême droite a dégainé plusieurs mesures consensuelles. Au catalogue, l’implantation de services publics, la lutte contre les déserts médicaux avec l’embauche par l’État d’un millier de médecins, ou encore la mise en place de circuits courts pour fournir les cantines scolaires. Enfin, il a affirmé sa volonté de défendre vigoureusement le « made in France » avec la création d’un « patri-score », indicateur de traçabilité sur le modèle du nutri-score. « Je veux que les Français sachent d’où viennent véritablement nos produits alimentaires », a précisé le candidat, provoquant les applaudissements des centaines de participants. Parmi eux, de nombreux jeunes arborant des tee-shirts « Éric Zemmour 2022 » fabriqués… au Bangladesh. 

Dans la même rubrique

Reconquête Loiret : le référent départemental bientôt débarqué

Reconquête Loiret : le référent départemental bientôt débarqué

Les tensions qui agitent Reconquête dans le Loiret aboutissent au limogeage du référent fédéral Valentin Blelly, ponctuant une information révélée par Politica Mag. Il est officiellement « promu » à la tête de la nouvelle cellule de coordination régionale des partis frères.

Présidentielle : Guillaume Peltier rallie Éric Zemmour

Présidentielle : Guillaume Peltier rallie Éric Zemmour

Dans le Grand Rendez-Vous dimanche sur Europe 1 et CNews le député du Loir-et-Cher annonce rejoindre le parti d’Eric Zemmour pour l’élection présidentielle. Dans la foulée, Christian Jacob notifie son exclusion de LR.

Présidentielle 2022 : le Blésois Gildas Vieira graffité à la bombe noire…

Présidentielle 2022 : le Blésois Gildas Vieira graffité à la bombe noire…

En vœux-tu en voilà… Nous nous souviendrons de la permanence du candidat LR à la mairie de Blois à la façade vitrée criblée d’impacts de balles en octobre 2019. C’est un autre élu de cette localité qui a fait l’objet en ce début 2022 de signes distinctifs déplacés apposés sur la vitrine de son QG.

« La belle maison » : conseil de lecture amical d’Orléans Mag

« La belle maison » : conseil de lecture amical d’Orléans Mag

Dans son numéro double de décembre 2021et janvier 2022, le journal municipal Orléans Mag propose des idées de lecture. En tête des livres sur la Loire, l’histoire d’Orléans et les grandes signatures de la littérature jeunesse, on découvre le roman « La belle maison ».

EELV 41 : une incinération qui nourrit le feu de la discorde

EELV 41 : une incinération qui nourrit le feu de la discorde

Les Verts du Loir-et-Cher questionnent et surtout, pilonnent un projet à la suite de la consultation préalable qui s’est déroulée du 23 novembre au 19 décembre 2021 sur une dizaine de communes d’Agglopolys. Ce qui leur hérisse le poil ? La construction d’une nouvelle ligne d’incinération.