Fêtes johanniques d’Orléans : une invitée peut en cacher un autre

Temps de lecture estimé : 2 minutes Emmanuel Macron, Bernadette Chirac, François Mitterrand… l’invité officiel des Fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans participe à la notoriété des festivités. Cette année, c’est Masha Kondakova, réalisatrice ukrainienne inconnue qui est sortie tardivement du chapeau. Explications !
Par Mourad Guichard
2 mai 2022
Jeanne d’Arc à Orléans
ARP / POLITICA

BILLET. Le dévoilement du nom de l’invité officiel des Fêtes Jeanne d’Arc est toujours un moment prisé des maires successifs d’Orléans. Il leur permet de faire un coup médiatique majeur du fait de la forte notoriété de la personnalité conviée, qu’elle appartienne au milieu politique, artistique, médiatique, sportif ou encore littéraire.

Citons, de mémoire, Emmanuel Macron (alors ministre), Bernadette Chirac, Jean-Louis Debré, François Mitterrand, Stéphane Bern, Audrey Pulvar, Claudie Haigneré… Localement, certains médias se font une joie de relayer la bonne nouvelle, sans trop écorner, a priori, l’image de l’invité, même lorsque celui-ci a tenu des propos jugés homophobes, comme ce fut le cas du célèbre judoka et député UMP David Douillet.

Cette année, surprise, il s’agit de Masha Kondakova, une réalisatrice ukrainienne inconnue du grand public, y compris d’Ukrainiens présents à Orléans. Un constat qui n’altère en rien son talent ni la qualité de ses courts-métrages, documentaires et publicités, naturellement. Mais cette annonce soulève cependant une question : pourquoi avoir attendu le 29 avril, soit le début des festivités, pour sortir ce nom du chapeau ?

Certainement parce que Serge Grouard n’a pas décroché le Graal tant attendu. Lui qui surfe depuis plusieurs semaines sur la vague de l’émotion suscitée par la guerre en Ukraine, ne pouvait qu’envisager un invité reconnu nationalement, voire internationalement ; une sorte de symbole de la résistance à l’envahisseur russe. Et pourquoi pas le premier d’entre eux, Volodymyr Zelensky ? La diffusion des images du président ukrainien s’adressant par visioconférence aux députés français et à leurs homologues européens n’aura forcément pas échappé au maire LR d’Orléans, un assidu des plateaux TV. 

« Et Serge Grouard, comme le veut la tradition, a-t-il sollicité le président de la République nouvellement élu qui lui aurait également fait faux bond ? », questionne par ailleurs un spécialiste des Fêtes johanniques. L’Histoire nous le dira peut-être un jour. 

Dans la même rubrique

Union de la gauche : entre grande histoire et petits arrangements électoraux

Union de la gauche : entre grande histoire et petits arrangements électoraux

Après l’accord, dimanche soir, entre La France Insoumise (LFI) et les écologistes, les discussions se poursuivent avec le Parti communiste français (PCF) et le Parti socialiste (PS) pour les législatives. Certains évoquent le Front Populaire de 1936. D’autres le congrès d’Épinay de 1971, avec cette fois-ci, l’alliance derrière la force la plus radicale. Nouveau fait historique ou petits arrangements électoraux ?

Avec le Digital Service Act, l’UE met au pas les réseaux sociaux

Avec le Digital Service Act, l’UE met au pas les réseaux sociaux

Alors qu’Elon Musk rachète Twitter et promet un vent de liberté sur les contenus publiés sur le réseau social, le Parlement européen a adopté le Digital Service Act. Dorénavant, ce ne sont plus les plateformes et les médias sociaux qui dictent leurs règles, mais l’UE qui fixe le cadre numérique à respecter sur son territoire.

Pourquoi Marine Le Pen n’est pas la candidate des territoires ruraux 

Pourquoi Marine Le Pen n’est pas la candidate des territoires ruraux 

La candidate du Rassemblement national s’est longuement présentée aux médias comme une ardente protectrice de la « France des oubliés », vaste magma chimérique regroupant villes moyennes, petits bourgs et villages. Progressivement s’imposerait l’idée que Marine Le Pen serait la porte-voix de nos territoires.

Présidentielles : au deuxième tour, on élimine…

Présidentielles : au deuxième tour, on élimine…

Une victoire de l’extrême droite dimanche 24 avril se traduirait-elle par un changement de civilisation en rupture avec les Lumières ? La banalisation progressive du Front national hier, du Rassemblement national aujourd’hui, et de leur même candidate, Mme Le Pen, ne doit en aucun cas faire oublier la nature de leur programme, porteur de régression économique, sociale et culturelle.

Présidentielle 2022 : surmonter la fatigue démocratique

Présidentielle 2022 : surmonter la fatigue démocratique

À moins de dix jours du premier tour de la présidentielle, alors que les candidats entrent dans le dur de la campagne, seuls 67 % des Français se disent certains d’aller voter. Pourtant, les enjeux importants du moment devraient inciter à la mobilisation. Candidats, médias et citoyens ont leur responsabilité dans cette apathie ambiante.

Partir ou rester ? Le dilemme des entreprises françaises en Russie

Partir ou rester ? Le dilemme des entreprises françaises en Russie

Devant le Parlement français, le président ukrainien a incité les firmes tricolores à cesser leurs opérations en Russie. La décision de Renault de se désengager du pays en limitant la casse pourrait ébranler Auchan et Leroy Merlin, les deux autres entreprises hexagonales citées par M. Zelensky.