Le président de Tours Métropole Wilfried Schwartz démissionne

Wilfried Schwartz, président de Tours Métropole Val de Loire a annoncé hier dans un courriel envoyé aux élus de la collectivité, vouloir mettre un terme à son mandat. Une démission qui intervient sur fond de tensions avec les agents.
Par La Rédaction
24 juin 2021
Wilfried Schwartz, ancien président de Tours Métropole
Capture d’écran de Wilfried Schwartz. VILLE DE LA RICHE

Le président de Tours Métropole Val de Loire a annoncé vouloir démissionner du poste qu’il occupe depuis le 17 juillet 2020 dans un courrier électronique adressé mercredi aux élus de la Métropole.

« J’ai fait le choix de me présenter aux élections départementales. En menant cette campagne, je me suis rendu compte, une nouvelle fois, que mon rôle était bien celui d’être le défenseur du canton de Ballan-Miré. Ce rôle de proximité, je souhaite l’exercer à fond », assure Wilfried Schwartz.

Et celui-ci de détailler : « je ne suis pas favorable à ce que le président de la Métropole devienne le grand chef de nos vingt-deux communes pour six ans. La modernité de l’action publique appellerait à une présidence tournante chaque année et un bureau des maires au cœur de la gouvernance. Après cette année d’installation sous fond de Covid, il est temps pour moi d’arrêter et de tenter cette innovation avec vous… »


Lire aussi
Les maires de Tours et Joué candidats à la Métropole tourangelle

L’intersyndicale métropolitaine réagit au malaise des agents

La collectivité tourangelle traverse une période d’incidents opposant le président socialiste à ses collaborateurs dont Albin Herbette son directeur de cabinet. Ce malaise affecte également, selon les organisations syndicales, une partie des mille sept cents agents.

À la suite de la démission de M. Schwartz, l’intersyndicale métropolitaine (FO, CGT, CFDT et FAFPT) dresse un état des lieux inquiétant de l’ambiance au sein des services métropolitains.
 « Nous souhaitons rendre publique le malaise subi par les agents de Tours Métropole Val de Loire, affirme Christelle Cordier, secrétaire générale CFDT Indre-et-Loire. Ce malaise émane du président de la Métropole […]. La souffrance des agents est la conséquence d’atteintes verbales, psychiques et physiques à l’encontre de collaborateurs de toutes catégories hiérarchiques. Nous sommes à un point de rupture et il faut que lumière soit faite. »

Une plainte pour violences volontaires

Une plainte pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique » a été déposée par le directeur de cabinet de la métropole, contre Wilfried Schwartz, confirme le parquet de Tours. L’enquête a été confiée à l’antenne de police judiciaire de Tours, conjointement avec la police judiciaire d’Orléans.

Dans la même rubrique

Romain Roy, lauréat en bande organisée ?

Le Groupe Roy Énergie vient d’être auréolé des « Trophées de l’entreprise du Loiret ». Une jolie performance pour Romain Roy, patron du groupe et adjoint au maire d’Orléans qui siège aux côtés de Michel Martin, dirigeant du groupe Orcom coorganisateur des récompenses.

La salade LR sera finalement… parisienne !

La salade LR sera finalement… parisienne !

Avec plus de 60 % des voix, la patronne de la région Île-de-France a été désignée samedi par les adhérents LR candidate de la droite à la présidentielle. Valérie Pécresse devra réussir l’intégration des troupes des candidats battus, notamment celles d’Eric Ciotti qui annonce la création de son propre mouvement au sein du parti.

« La République Ensemble », ça vous parle ?

« La République Ensemble », ça vous parle ?

Marc Fesneau (Modem), conseiller régional et ministre en charge des relations avec le Parlement avait réuni à Chailles (41), une poignée d’amis afin de jaboter dans une langue estampillée LRE. Quésaco ? Politica explicite ce réseau politisé qui prépare le terrain présidentiable.

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Sur décision du président de la République, la résistante franco-américaine Joséphine Baker a fait son entrée au Panthéon le 30 novembre 2021 et devient la première femme noire à trouver sa place dans ce temple républicain, à Paris. Quelle est la force symbolique de la panthéonisation de cette « combattante de la liberté » ?