Orléans : Serge Grouard élu à la tête de la Métropole

Avec 47 voix sur 89, Serge Grouard (LR) est devenu, mardi 9 novembre, le nouveau président de la Métropole d’Orléans. Il assure prendre le poste « à contrecœur » pour mettre fin à « la situation de blocage » engendrée par la démission du socialiste Christophe Chaillou.
Par La Rédaction
11 novembre 2021
Serge Grouard lors du Conseil métropolitain du 9 novembre 2021. ARP / POLITICA
Serge Grouard lors du Conseil métropolitain du 9 novembre 2021 à Saint-Jean-Le-Blanc. ARP / POLITICA

Comme prévu, Serge Grouard (LR) endosse depuis le mardi 9 novembre la fonction de président de la Métropole, après plusieurs semaines de crise politique à la suite de la mise en minorité de Christophe Chaillou (PS) le 14 octobre dernier. Le maire d’Orléans fait l’impasse sur sa promesse de campagne en 2020 lorsqu’il s’était engagé à ne pas briguer la tête de l’intercommunalité.

« Nous portons tous collectivement la responsabilité de la situation financière alarmante de la Métropole »

Serge Grouad – Président d’Orléans Métropole

L’amélioration des finances est le grand objectif du nouvel exécutif. « Nous sommes dans une situation de blocage en raison d’une situation financière très dégradée », a-t-il affirmé lors de son discours d’investiture.
Et celui-ci de détailler : « Le prévisionnel des projets d’investissements métropolitains est de 983 millions d’euros alors que notre capacité de financement atteint seulement les 500 millions d’euros sur la totalité du mandat. Nos dépenses de fonctionnement pour l’année prochaine s’élèvent à 220 millions d’euros. À cette cadence, notre épargne nette sera négative dès 2024. »

« Quant à la dette, elle a augmenté depuis l’année dernière de plus de 100 millions d’euros et totalise 661 millions d’euro. À ce rythme, elle dépasserait le milliard d’euros à la fin de la mandature. Si nous ne changeons pas d’axe, nous allons dans le mur dès 2024 », a-t-il conclu.

Les 20 vice-présidents

Autour du maire d’Orléans, l’intercommunalité orléanaise a recomposé son équipe avec vingt vice-présidents et dix conseillers délégués.

  1. Matthieu Schlesinger (Olivet)
    transition écologique.
  2. Grégoire Chapuis (Fleury-les-Aubrais)
    politique de la ville, cohésion sociale et prévention spécialisée.
  3. Vanessa Slimani (Saint-Jean-de-Braye)
    emploi, insertion professionnelle, économie sociale et solidaire et économie circulaire
  4. Michel Martin (Orléans)
    finances, affaires juridiques et moyens généraux.
  5. Christian Fromentin (Saran) 
    assainissement et eaux pluviales
  6. Valérie Barthe Cheneau (La Chapelle-Saint-Mesmin)
    inclusion métropolitaine et égalité femmes-hommes.
  7. Pascal Tébibel (Orléans)
    Développement économique.
  8. Christian Dumas (Ingré)
    Politique cyclable.
  9. Françoise Grivotet (Saint-Jean-le-Blanc):
    parc de Loire et canal d’Orléans.
  10. Jean-Vincent Valliès (Chécy)
    aménagement durable du territoire, planification urbaine et stratégie foncière.
  11. Romain Roy (Orléans)
    transports et déplacements.
  12.  Marie-Philippe Lubet (Saint-Denis-en-Val)
    tourisme, musée des Beaux-Arts d’Orléans, hôtel Cabu-musée d’histoire et d’archéologie et archives.
  13. Thierry Cousin (Saint-Pryvé-Saint-Mesmin)
    gestion des déchets ménagers et assimilés, économie circulaire.
  14. Florent Montillot (Orléans)
    enseignement supérieur.
  15. Alain Touchard (Ormes)
    voirie, espaces publics, coordination de la propreté, gestion et coordination des pôles territoriaux.
  16. Vincent Michaut (Saint-Cyr-en-Val)
    politiques contractuelles, fonds européens et solidarité territoriale.
  17. Charles-Eric Lemaignen (Orléans)
    grands équipements, connexions métropolitaines et parkings en ouvrage.
  18. Laurent Baude (Semoy)
    agriculture urbaine et périurbaine.
  19. Isabelle Rastoul (Orléans)
    relations humaines et dialogue social.
  20. Stéphane Chouin (Saint-Hilaire-Saint-Mesmin)
    habitat et logement.

Dans la même rubrique

Romain Roy, lauréat en bande organisée ?

Le Groupe Roy Énergie vient d’être auréolé des « Trophées de l’entreprise du Loiret ». Une jolie performance pour Romain Roy, patron du groupe et adjoint au maire d’Orléans qui siège aux côtés de Michel Martin, dirigeant du groupe Orcom coorganisateur des récompenses.

Jean Castex – Marc Gricourt  : ça balance pas mal à Blois

Jean Castex – Marc Gricourt : ça balance pas mal à Blois

Encore un déplacement pour rien, ont grommelé certains. Pourtant, la visite officielle du Premier ministre samedi 20 novembre à Blois s’inscrivait dans un cadre localement sérieux et d’importance nationale, l’ouverture ce jour même d’une exposition sur les « Arts de l’Islam ».

Orléans Loiret Basket : Michel Martin, président à vie ?

Orléans Loiret Basket : Michel Martin, président à vie ?

La prochaine assemblée générale de l’Orléans Loire Basket s’apprête à modifier ses statuts pour porter la limite d’âge de ses dirigeants à 75 ans. Michel Martin, président du conseil de surveillance du club, atteint par cette limite d’âge, en serait le premier bénéficiaire.