Primaire populaire ou cimetière d’éléphants pour les socialistes ?

À l’approche du scrutin présidentiel, l’union des gauches est haranguée, mais la mayonnaise a du mal à prendre. Alors, c’est l’idée d’une primaire populaire, cet appel lancé par des citoyens et appuyé par la candidate PS Anne Hidalgo, qui tente de se frayer une recette élective pour éviter de casser trop d’œufs. Panacée ou chimère ? Tentative de réponse.
Par Émilie Rencien
19 décembre 2021
Marc Gricourt et Anne Hidalgo à Blois le 27 août 2021 lors du CamPuS21. ARCHIVES ARP
Marc Gricourt et Anne Hidalgo à Blois le 27 août 2021 lors du CamPuS21. ARCHIVES ARP

« Ce sera la primaire ou le cimetière ! ». C’est un samedi matin frisquet de décembre 2021, dans les murs de la permanence de la fédération de Loir-et-Cher du Parti socialiste, que l’adjoint au maire de Blois, Yann Bourseguin, saisit pour briser la glace, sans mâcher ses expressions ni apposer des œillères. Anne Hidalgo ne dépasserait pas les 5 % des suffrages lors de l’élection présidentielle. Ce seuil donne accès au remboursement de 47,5 % du plafond de dépenses de campagne du premier tour. En dessous de 5 %, l’État reverse seulement 4,75 %.

Comment remonter de ces bas-fonds esquissés ? Pour le PS, la bouée de sauvetage viendra d’un scénario d’initiative citoyenne, la Primaire populaire. Le vote s’effectuera du 27 au 30 janvier 2022 en ligne. L’élu local, assis de...

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de "Politica Mag" en illimité.

Soutenez un journalisme positif, non partisan et une rédaction indépendante.

 

S'abonner pour lire la suite...

Déjà abonné ? Se connecter

Dans la même rubrique

Merci pour le cadeau : lettre d’un Solognot à Éric Zemmour

Merci pour le cadeau : lettre d’un Solognot à Éric Zemmour

Dans une lettre ouverte adressée à « Politica Mag », Jean-Baptiste Baudat, Romorantinais, candidat aux élections départementales 2021 et ancien élève de l’ENA remercie Éric Zemmour d’avoir accepté à ses côtés le député Guillaume Peltier.

Après le fatras Perruchot, le reconquérant Peltier !

Après le fatras Perruchot, le reconquérant Peltier !

Inutile de seriner les remous causés par les affaires judiciaires de Nicolas Perruchot président du Loir-et-Cher. En 2022, c’est au leader de la majorité départementale, Guillaume Peltier de pimenter cette assemblée en plein weekend de l’Épiphanie, délaissant ses rois LR au profit d’un autre couronne. Depuis ce 9 janvier, il signe d’un Z qui veut dire Zemmour.

À Châteaudun, Éric Zemmour brosse le monde rural dans le sens du poil

À Châteaudun, Éric Zemmour brosse le monde rural dans le sens du poil

Le candidat à la présidentielle a réuni plusieurs centaines de militants et sympathisants ce vendredi soir, à Châteaudun à l’occasion de son meeting régional de campagne. Il y a dit son attachement à la ruralité et aux Français implantés en périphérie des grandes villes.

Présidentielle : Guillaume Peltier rallie Éric Zemmour

Présidentielle : Guillaume Peltier rallie Éric Zemmour

Dans le Grand Rendez-Vous dimanche sur Europe 1 et CNews le député du Loir-et-Cher annonce rejoindre le parti d’Eric Zemmour pour l’élection présidentielle. Dans la foulée, Christian Jacob notifie son exclusion de LR.