La sécurité, priorité du candidat de la droite Nicolas Forissier

En déplacement à Orléans, Nicolas Forissier, candidat LR aux élections régionales, multiplie les messages autour de la sécurité.
Par Alberto Rodriguez Pérez
27 mai 2021
Nicolas Forissier lors de son déplacement à Blois

Nicolas Forissier poursuit sans faiblir son tour de la région. Entouré de ses têtes de liste, le candidat LR a fait une halte à Orléans, mercredi 26 mai pour préciser les contours de son projet pour la région Centre-Val de Loire. Et la sécurité est le sujet fort de ce point de campagne. 

Des portiques dans les lycées

« Bien sûr que la sécurité fait partie des compétences de la région » affirme M. Forissier. Et celui-ci de détailler : « la sécurité et la protection sont les principales préoccupations de nos concitoyens. Je m’emparerai du sujet dans le cadre d’intervention de la région. Nous agirons sur la sécurisation des transports tout d’abord en partenariat avec les opérateurs tels que la SNCF ou les agglomérations à l’image de ce qui se fait déjà dans la métropole orléanaise. Ou encore dans les lycées, compétence directe de la région et où nous installerons, entre autres, des portiques pour filtrer le passage d’armes blanches. »

« Nous pouvons aussi, de façon indirecte, agir sur la sécurité y compris, en aidant les entreprises, les agriculteurs ou les communes à s’équiper en vidéo protection. Et nous devrons également intervenir sur les bâtiments de la gendarmerie en zone rurale. »
Cette volonté s’accompagne de la création d’une Agence régionale d’accompagnement en matière de sécurité pour les entreprises. « Celle-ci aurait en charge de subventionner les équipements de vidéo protection des entreprises. »

Un vice-président délégué à la sécurité 

S’il venait à remporter le prochain scrutin, le candidat de la droite et du centre prévoit de nommer un vice-président délégué à la sécurité. Et c’est le général Richard Lizurey, ancien directeur général de la gendarmerie et adjoint au maire de Chartres qui est désigné pour le poste. « Je lui ai demandé d’être sur les listes en Eure-et-Loir. Il sera élu et il sera effectivement le vice-président en charge de la sécurité et des protections de la région. C’est un sujet que nous mettons au premier rang de nos priorités. »

Dans la même rubrique

À Cheverny, les ministres sont venus, ont vu, et bientôt, auront vaincu ?

À Cheverny, les ministres sont venus, ont vu, et bientôt, auront vaincu ?

« Veni, vidi, vici ». Tels des Jules César, Jean Castex, Premier ministre, et Marc Fesneau, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, escomptent conquérir les Gaulois du Centre-Val de Loire dès ce dimanche 20 juin. Opération séduction lors du déplacement à Cheverny, dans le Loir-et-Cher, à quatre jours du premier tour de scrutin.