La gauche l’emporte largement en Centre-Val de Loire

Le président socialiste sortant, l’emporte avec 36,99 % des voix. A 67 ans, François Bonneau (PS-EELV) se prépare à un troisième mandat avec une victoire plus large qu’en 2015.
Par Alberto Rodriguez Pérez
27 juin 2021
François Bonneau revendique sa victoire.
François Bonneau revendique sa victoire à l'Hôtel de région dimanche 27 juin. ARP / POLITICA

22h15

Nous fermons ce direct… pour vous retrouver dès demain avec la suite des élections régionales et départementales.


21h

François Bonneau a revendiqué sa victoire dès 20 h 45. « C’est un moment de bonheur pour celles et ceux qui ont porté et se sont engagés dans cette campagne. Ce soir, nous avons très clairement validé une dynamique. C’est un grand message que nous envoyons à la jeunesse. Des jeunes prêts à s’engager pour un monde différent. C’est un message également pour tous les territoires qui composent notre région. C’est un projet d’une grande ambition sur le plan social et culturel. Ce soir, c’est une région fière d’elle-même », s’est-il félicité.

Déjà arrivée en tête au premier tour, avec 24,81 % des voix, la liste du socialiste François Bonneau fait donc le plein de voix après sa fusion avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

Deuxième, la liste de Aleksandar Nikolic, qui se voyait en outsider et espérait profiter de la quadrangulaire, ne progresse que de deux points (22,24 %).

Enfin, la liste (LR-UDI) de Nicolas Forissier (22,61 %) gagne quatre points. Celle du ministre candidat Marc Fesneau (16,01 %) perd un point par rapport au premier tour.


20h10

Portrait de Charles Fournier
Charles Fournier à l’hôtel de région à Orléans après la publications des premières estimations. ARP / POLITICA

La gauche l’emporte largement dans le Centre-Val de Loire
Le président socialiste sortant, François Bonneau (PS/EELV) l’emporte avec 36,99  % des voix face à Aleksandar Nikolic qui réunit (24,35 %) des voix. Le candidat LR/UDI Nicolas Forissier obtient 22,75 % des suffrages et Marc Fesneau 15,92 %.


18h10

La très faible participation se confirme après la fermeture de certains bureaux de vote à 18h. Les premiers résultats attendus dès 20h.


17h55


17h05

À 17 heures, la participation s’établit à 27,59 %, en hausse d’un point par rapport au premier tour.
Dimanche 27 juin à 17 heures, ils sont 27,59 des électeurs à s’être déplacés pour le second tour des élections régionales et départementales en Centre-Val de Loire.
C’est 23 points de moins qu’aux régionales de décembre 2015 (50,54 %) et 14 de moins qu’aux départementales de mars 2015 (41,94 %). Cette faible mobilisation confirme les craintes d’une nouvelle abstention record (66,72 % au premier tour). 


15h10

Distribution de matériel électoral problématique en Loir-et-Cher

De nombreux électeurs n’ont pas reçu les bulletins et les professions de foi des candidats au second tour. Pour certains, c’est le matériel électoral du premier qui a été déposé dans leur boîte aux lettres juste avant le vote de ce dimanche.

Cela pourrait générer des confusions pour les électeurs préparant leur bulletin de vote à leur domicile. Si le bulletin glissé dans l’urne n’est pas celui d’une liste qualifiée au second tour, il doit-être considéré comme nul. S’il s’agit du bulletin de premier tour d’une liste présente au second, il appartiendra au bureau de vote de se prononcer sur sa validité.

« Les bulletins du premier tour utilisés dimanche 27 juin pour les élections départementales, paraissent devoir être comptabilisés de la même façon que s’il s’agissait des bulletins du second tour », a écrit François Pesneau, préfet de Loir-et-Cher, aux maires du département.

François Bonneau a saisi la préfète de région Centre-Val de Loire, Régine Engström. Le candidat socialiste dénonce « une incurie sans précédent ».

En revanche, pour les élections régionales, se fondant sur la jurisprudence du Conseil d’État, il établit une distinction entre les bulletins de vote des listes d’Aleksandar Nikolic (RN), de Nicolas Forissier (LR-UDI) et de Marc Fesneau (Modem/LREM) et celle de François Bonneau (PS-EELV).

Alors que les bulletins des trois premiers devraient être considérés comme valables (les listes sont restés inchangées entre les deux tours), ceux du président sortant, François Bonneau ne pourront être comptabilisés, sa liste ayant été modifiée par suite de fusion avec celle de Charles Fournier.


13h40

Y aura-t-il une majorité au Conseil régional ?

La liste qui recueille le plus grand nombre de voix obtient une prime majoritaire de 25 % des sièges. Les autres sièges sont répartis entre les listes ayant obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés, selon la règle de la plus forte moyenne
Ainsi, la liste arrivée en premier est quasiment assurée d’être majoritaire à l’assemblée régionale. Mais, dans un contexte de quadrangulaire, la majorité absolue n’est pas garantie pour le candidat arrivé en tête si les trois autres candidats se situent, comme lui, autour de 25 % des voix.


13h


12h00

La participation en région centre à 13,05 % (12,66 % au niveau national) à midi est en très légère hausse par rapport au premier tour (12,22 %).
Selon le ministère de l’Intérieur, la participation au second tour des élections départementales et régionales était de 12,66 % ce dimanche à midi. Lors du premier tour dimanche 20 juin elle était de 12,22 % à la même heure.
Pour rappel, en 2015, le taux de participation à 12 h pour le second tour des élections régionales en France métropolitaine était de 19,59 %. En 2010, ce taux était de 18,57 %.


10h10

Le premier tour, dimanche 20 juin, a été marqué par un niveau d’abstention inédit (66,7 %). Une première clé est de savoir si ce second tour mobilisera davantage les électeurs que le premier.


9h45

Bienvenue dans ce direct consacré aux élections régionales et départementales en Centre-Val de Loire. Vous y trouverez, les indices de participation, les résultats, les réactions politiques, ainsi que les premières analyses.


Dans la même rubrique

La salade LR sera finalement… parisienne !

La salade LR sera finalement… parisienne !

Avec plus de 60 % des voix, la patronne de la région Île-de-France a été désignée samedi par les adhérents LR candidate de la droite à la présidentielle. Valérie Pécresse devra réussir l’intégration des troupes des candidats battus, notamment celles d’Eric Ciotti qui annonce la création de son propre mouvement au sein du parti.

« La République Ensemble », ça vous parle ?

« La République Ensemble », ça vous parle ?

Marc Fesneau (Modem), conseiller régional et ministre en charge des relations avec le Parlement avait réuni à Chailles (41), une poignée d’amis afin de jaboter dans une langue estampillée LRE. Quésaco ? Politica explicite ce réseau politisé qui prépare le terrain présidentiable.

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Sur décision du président de la République, la résistante franco-américaine Joséphine Baker a fait son entrée au Panthéon le 30 novembre 2021 et devient la première femme noire à trouver sa place dans ce temple républicain, à Paris. Quelle est la force symbolique de la panthéonisation de cette « combattante de la liberté » ?