Retour du masque obligatoire à l’école en Centre-Val de Loire

À compter dès ce lundi 8 novembre, le masque redevient obligatoire pour les élèves de l’élémentaire dans les deux tiers du pays, dont quatre des six départements de la région Centre-Val de Loire.
Par Alberto Rodriguez Pérez
4 novembre 2021
élèves de retour à l'école portant des masques sanitaires
DAVID TADEVOSIAN / POLITICA

Entre la mi-octobre et le début de novembre, la situation sanitaire s’est dégradée en France, ce qui a poussé l’Education nationale à réduire la liste des départements dans lesquels les élèves de primaire peuvent aller en classe sans porter de masque. Ils étaient 68 le 7 octobre, ils ne sont désormais plus que 40 à ne pas être concernés par l’obligation de port du masque pour lutter contre le la Covid-19.

En Centre-Val de Loire quatre départements sur six sont concernés par le port du masque pour les élèves d’élémentaire : le Cher, l’Eure-et-Loir, l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher. Sur l’ensemble du territoire, le masque reste obligatoire pour les enseignants et tous les adultes encadrants.


Une période à risque après le relâchement des vacances

Outre le rétablissement du port du masque en intérieur pour les élèves, l’évolution annoncée prévoit « la limitation des brassages par niveaux, l’augmentation de la fréquence des désinfections et le respect d’une distanciation physique adaptée pour les activités physiques et sportives [des mesures qui doivent être] mises en œuvre le plus rapidement possible », ont précisé les ministères de l’Éducation et de la Santé dans un communiqué commun diffusé mercredi soir.

Le taux d’incidence chez les 0-9 ans a pourtant été en recul de 17 % par rapport à la semaine précédente, pour repasser en dessous de la barre des 50 cas pour 100 000 habitants. Cette baisse est en réalité due au ralentissement du dépistage, coïncidant avec l’arrivée des vacances. Le suivi de la circulation du virus chez les enfants devient plus imprécis hors cadre scolaire, surtout dans une population développant principalement des formes asymptomatiques de la Covid-19.

En raison d’un fort taux de vaccination (75 % des 12-17 ans ont reçu au moins une dose), la mesure de l’incidence chez les adolescents n’a, elle, pas été impactée par les vacances. « La vaccination des enfants, c’est le débat d’après », avance Carla Dugault, coprésidente de la fédération de parents d’élèves FCPE.

Dans la même rubrique

Romain Roy, lauréat en bande organisée ?

Le Groupe Roy Énergie vient d’être auréolé des « Trophées de l’entreprise du Loiret ». Une jolie performance pour Romain Roy, patron du groupe et adjoint au maire d’Orléans qui siège aux côtés de Michel Martin, dirigeant du groupe Orcom coorganisateur des récompenses.

La salade LR sera finalement… parisienne !

La salade LR sera finalement… parisienne !

Avec plus de 60 % des voix, la patronne de la région Île-de-France a été désignée samedi par les adhérents LR candidate de la droite à la présidentielle. Valérie Pécresse devra réussir l’intégration des troupes des candidats battus, notamment celles d’Eric Ciotti qui annonce la création de son propre mouvement au sein du parti.

« La République Ensemble », ça vous parle ?

« La République Ensemble », ça vous parle ?

Marc Fesneau (Modem), conseiller régional et ministre en charge des relations avec le Parlement avait réuni à Chailles (41), une poignée d’amis afin de jaboter dans une langue estampillée LRE. Quésaco ? Politica explicite ce réseau politisé qui prépare le terrain présidentiable.

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Le geste politique de l’entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Sur décision du président de la République, la résistante franco-américaine Joséphine Baker a fait son entrée au Panthéon le 30 novembre 2021 et devient la première femme noire à trouver sa place dans ce temple républicain, à Paris. Quelle est la force symbolique de la panthéonisation de cette « combattante de la liberté » ?