Urkaine : un rassemblement orléanais dans un consensus relatif

Temps de lecture estimé : < 1 minute Les représentants de la majorité municipale LR/UDI (Serge Grouard, Florent Montillot et Frédéric Rose) ont quitté le rassemblement en soutien au peuple ukrainien à la suite des propos de Bruno Lacroix (PCF).
Par Mourad Guichard
26 février 2022
Rassemblement orléanais pour l'Ukraine
Rassemblement orléanais pour l'Ukraine. M.Gch / POLITICA

Vendredi soir, grâce des annonces spontanées sur les réseaux sociaux, une grosse centaine d’habitants de la métropole orléanaise se sont retrouvés place de la République pour apporter leur soutien au peuple ukrainien victime de la récente invasion perpétrée par l’armée de Poutine. « Tout cela est rude, tout cela fait peur », a confié Viviane Bichet, animatrice du Mouvement de la Paix. « C’est incroyable de revoir au XXIe siècle des immeubles s’effondrer sous les bombes. Ça rappelle une Histoire terrible. Il faut que l’ONU reprenne la main, contrairement à l’OTAN incapable de faire la paix ». 

Depuis 1991, Laurent, un jeune père de famille, s’est rendu vingt-cinq fois en Ukraine pour y apporter son assistance à titre personnel. « Je suis solidaire avec le peuple ukrainien et j’attends que cette solidarité s’affiche au niveau européen », insiste-t-il. « J’aimerais que tous les Français soient prêts à accueillir les réfugiés, il s’agirait de solutions concrètes ».  Après un moment de silence, plusieurs personnalités ont pris la parole parmi les représentants de la CGT, du PS, d’EELV… Mais c’est sans doute la prise de parole du PCF par la voix de Bruno Lacroix, élu de Fleury-les-Aubrais, qui a provoqué la réaction la plus incongrue. En entendant ses propos dénonçant « l’extrême droite européenne », « les intérêts capitalistes rivaux » et « les surenchères guerrières qui s’expriment du côté du pouvoir russe, comme dans le cadre de l’OTAN », les représentants de la majorité municipale LR/UDI (Serge Grouard, Florent Montillot et Frédéric Rose) ont ostensiblement quitté le rassemblement. Ce qu’avaient également fait des militants CGT peu de temps avant en raison de la présence de ces mêmes acteurs politiques locaux. 

Dans la même rubrique

Fêtes johanniques d’Orléans : une invitée peut en cacher un autre

Fêtes johanniques d’Orléans : une invitée peut en cacher un autre

Emmanuel Macron, Bernadette Chirac, François Mitterrand… l’invité officiel des Fêtes de Jeanne d’Arc à Orléans participe à la notoriété des festivités. Cette année, c’est Masha Kondakova, réalisatrice ukrainienne inconnue qui est sortie tardivement du chapeau. Explications !

Présidentielle : « Nous avons voté Macron la mort dans l’âme »

Présidentielle : « Nous avons voté Macron la mort dans l’âme »

Avec 58,5 % des suffrages, Emmanuel Macron a été réélu président de la République. Avant l’annonce du résultat, des partis de la gauche orléanaise, des syndicats, des mouvements féministes et des associations progressistes avaient appelé à un rassemblement pour clamer « Pas une voix pour Le Pen, pas de répit pour Macron ».

Présidentielle dans le Loiret : une fin de campagne contrastée

Présidentielle dans le Loiret : une fin de campagne contrastée

Dernière ligne droite de l’élection présidentielle pour les militants de la France Insoumise dont le candidat flirte avec les 17 % d’intentions de vote. Les écologistes préparent eux les législatives conscients des chances limitées de leur candidat. À l’extrême droite, harcèlement moral, luttes de pouvoirs et coups bas, rythment les derniers instants de la campagne de Reconquête Loiret.